Le Crédit Agricole annonce des bénéfices record

Le Crédit Agricole annonce des bénéfices record
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Le Crédit Agricole a annoncé ses bénéfices les plus élevés de son histoire pour le deuxième trimestre, la deuxième plus grande banque de France ayant rejoint ses pairs en affichant des charges moins élevées liées à la pandémie contre les créances douteuses, alors que les perspectives économiques s’éclaircissent.

Un contexte plus favorable que prévu

Le bénéfice net a plus que doublé à 1,97 milliard d’euros par rapport à l’année précédente et a été supérieur de 60 % aux niveaux d’avant la pandémie au même trimestre de 2019. Il a également dépassé de 60 % les attentes des analystes, qui tablaient sur 1,2 milliard d’euros.

Le coût du risque de la banque pour couvrir d’éventuels défauts de paiement a baissé de 67 % pour atteindre 279 millions d’euros, ce qui est nettement inférieur aux niveaux pré-pandémie et aux prévisions des analystes.

Craignant le pire de la pandémie, les banques européennes ont collectivement mis de côté des dizaines de milliards d’euros en juillet 2020 pour couvrir une vague anticipée de défaillances de prêts, tandis que leurs actions dégringolaient.

Mais la reprise économique naissante cette année, soutenue par de généreux plans de soutien gouvernementaux, notamment des plans de chômage technique et des prêts aux entreprises, a permis une hausse des bénéfices et une forte baisse des provisions dans les banques européennes. La Société Générale, sa rivale française, a également fait état cette semaine d’une reprise après les lourdes pertes commerciales de l’année dernière, en affichant sa meilleure performance semestrielle depuis cinq ans.

Philippe Brassac, directeur général du Crédit Agricole, a déclaré que l’État avait « pris des mesures efficaces, créant un paradigme de risque plus sûr pour les banques ». Mais il s’est abstenu de donner des indications pour le second semestre de l’année.

Dans le cadre d’un ensemble de mesures d’urgence, l’État français a garanti 300 milliards d’euros de prêts bancaires aux entreprises l’année dernière afin d’éviter qu’elles ne s’effondrent par manque de liquidités.

Le rôle d’Amundi dans les résultats du Crédit Agricole

Les revenus du Crédit Agricole ont augmenté de 19 % pour atteindre 5,8 milliards d’euros, soit 9 % de plus que les attentes du consensus, en grande partie grâce à ses activités d’assurance et aux revenus d’Amundi, le plus grand gestionnaire d’actifs d’Europe.

Le cours de l’action du Crédit Agricole, qui a augmenté de 15 % cette année et a environ doublé par rapport à son niveau d’avril 2020, a baissé de plus de 1 % à Paris, en partie en raison de la performance plus faible du prêteur dans la banque de financement et d’investissement par rapport à ses pairs.

Les revenus sous-jacents dans ce secteur ont baissé de 13,7 % par rapport à la même période l’année dernière, pour atteindre 1,3 milliard d’euros. La Société Générale, en revanche, a enregistré une hausse de 24,5 % de ses revenus dans le secteur de la banque de financement et d’investissement, tandis que BNP Paribas a enregistré une baisse moins sévère de 9,9 %.

Amundi, qui vend des produits par l’intermédiaire de banques partenaires qui prélèvent une commission, a été créée en janvier 2010, en réunissant les branches d’investissement de la Société Générale et du Crédit Agricole, qui détient 70 % des parts.

Le Crédit Agricole a annoncé qu’il consacrerait 500 millions d’euros à son programme de rachat d’actions au quatrième trimestre de 2021. Société Générale commencera à racheter 470 millions d’euros d’actions au quatrième trimestre et rétablira le versement de dividendes, suite à la levée des restrictions imposées aux banques européennes.

Source : FT.com

Retour en haut