L’Australie lance une nouvelle évacuation massive face à de nouveaux incendies toujours plus gigantesques

L’Australie lance une nouvelle évacuation massive face à de nouveaux incendies toujours plus gigantesques
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Daniel Andrews, l’actuel premier ministre de l’État de Victoria, a demandé aux collectivités d’être en alerte totale afin d’anticiper des conditions encore plus extrêmes, tout en respectant à la lettre les consignes qui pourraient être émises. Lors d’une émission télévisée, il a notamment enfoncé le clou en déclarant « Si vous recevez l’ordre de partir, alors vous devez partir. C’est la seule façon de garantir votre sécurité ».

Du côté de certaines parties de l’île Kangaroo, une zone touristique connue pour la richesse de sa faune, le Premier ministre Scott Morrison a pourtant lancé ce mercredi un appel via un communiqué, l’objectif étant de rassurer les touristes étrangers face aux incendies. Finalement, cette zone a également été évacuée ce jeudi.

Le chef des pompiers d’Australie-Méridionale, Mark Jones, a notamment déclaré au cours d’une réunion d’information à Adélaïde « J’exhorte tout le monde à tenir compte des avertissements, à suivre à la lettre les conseils et à se diriger vers la partie est de l’île, qui est considérée comme sûre à ce stade ». Sa déclaration a été faite pour de bonnes raisons car un tiers de l’île a péri dans les flammes.

Un bilan catastrophique

Coté population, 27 personnes ont péri dans les incendies de cette saison, selon les chiffres et données du gouvernement fédéral. Ces incendies ont clairement dévasté une partie considérable de l’Australie. En effet, selon plusieurs études statistiques, ce sont plus de 10,3 millions d’hectares qui ont été pris par les flammes, soit l’équivalent de la surface de la Corée du Sud.

Des milliers de personnes sont désormais sans abri, tandis que des milliers d’autres ont été évacuées plusieurs fois face à la volatilité et la propagation des incendies. La population de la ville de Mallacoota (plusieurs milliers de personnes), qui a d’ores et déjà été bloquée sur une plage pendant plusieurs jours et évacuée lors d’une opération militaire terminée mercredi, a dû tenir compte des nouvelles déclarations leur demandant de fuir une nouvelle fois leur ville.

Un désarroi total de la population

Assez naturellement, ces phénomènes climatiques d’une ampleur sans précédent place la population touchée dans une angoisse considérable. Mark Tregellas, qui a passé son 30 décembre sur une rampe de mise à l’eau pendant que sa ville brûlait sous ses yeux : « Si nous évacuons, où allons-nous vivre ? ». Mark fait ainsi partie des 1000 individus qui, après sondage, ont pris la décision de ne pas partir.

Un impact considérable sur l’économie australienne

Le cabinet de consultants SGS Economics and Planning a publié des estimations précisant que Sydney, à elle seule, perdait 31 millions d’euros par jour suite à ces incendies. Cette perte est majoritairement due à la fumée des feux qui provoque une chute de la productivité des entreprises mais aussi des interruptions au niveau des transports et une diminution de la consommation.

Actuellement, les travailleurs australiens vivants à Sydney ont tendance à prendre davantage de congés maladie et à sortir moins qu’habituellement notamment à cause de la qualité actuelle de l’air.

Source utilisée : Reuters.com

Retour en haut