L’argent liquide connait un déclin au Royaume-Uni

L’argent liquide connait un déclin au Royaume-Uni
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

La pandémie de Covid-19 a accéléré le déclin de l’argent liquide, le volume des paiements effectués à l’aide de billets et de pièces ayant chuté de 35 % en 2020 par rapport à l’année précédente. Les données annuelles sur les paiements d’UK Finance, un organisme Britannique professionnel du secteur bancaire, montrent une augmentation correspondante des paiements sans contact, des transactions en ligne et de l’utilisation d’applications mobiles de type « wallet » qui stockent les coordonnées bancaires et les cartes. Mais l’organisme professionnel bancaire a déclaré qu’il était trop tôt pour dire si cela constituerait un changement permanent dans le comportement des consommateurs.

La carte bancaire prend le pas sur l’argent liquide

Depuis 2017, l’utilisation de l’argent liquide a diminué d’environ 15 % par an, les derniers chiffres représentent donc une accélération significative. Pendant la pandémie, les acheteurs ont été encouragés à payer par leurs cartes bancaires pour réduire les contacts en raison des craintes de transmission du virus par les billets et les pièces. Mais ce changement de mode de dépense ne dépend pas que de la pandémie et réside aussi dans une explication macroéconomique.

Outre-Manche, de plus en plus de commerces n’acceptent plus les espèces, même si elles restent le deuxième moyen de paiement le plus utilisé au Royaume-Uni, représentant un peu moins d’un cinquième du total des paiements. À l’inverse, les données de la Banque d’Angleterre montrent que la valeur des billets de banque britanniques en circulation n’a jamais été aussi élevée, atteignant 80 milliards de livres l’année dernière. Les militants exhortent les détaillants et les entreprises à recommencer à accepter les billets et les pièces à mesure que les restrictions s’atténuent.

Une étude réalisée le mois a révélé que plus d’un tiers des consommateurs ont déclaré ne pas pouvoir payer en espèces lors d’un achat. UK Finance a déclaré que bien qu’il y ait 1,2 million de consommateurs qui utilisaient principalement de l’argent liquide pour leurs dépenses quotidiennes en 2020, il y en avait 13,7 millions qui n’utilisaient pas du tout d’argent liquide, ou seulement une fois par mois – près du double des chiffres de 2019.

La pandémie accélère les évolutions de comportement

« La pandémie a entraîné des changements marqués dans le comportement des paiements », a déclaré David Postings, directeur général d’UK Finance. « Bien qu’il soit trop tôt pour dire s’il s’agit de changements permanents, le secteur bancaire et financier s’engage à aider les clients à effectuer des paiements de différentes manières. » Les paiements sans contact représentent désormais plus d’un quart des transactions (27 %), contre seulement 7 % en 2017.

Pour la première fois en six ans, on observe une baisse du volume global des paiements, qui a chuté de 11 % en glissement annuel, car les différents confinements, les fermetures d’entreprises et l’impact du travail à domicile ont réduit les dépenses des consommateurs.

Les cartes de débit sont le moyen de paiement le plus utilisé au Royaume-Uni, pour plus de quatre paiements sur dix. Bien que le volume des paiements ait baissé de 7 % en 2020, elles restent l’un des principaux modes de paiement utilisés pour régler les achats en ligne, dont le nombre a explosé pendant la pandémie.

Le déclin des dépenses par carte de crédit a été beaucoup plus marqué, avec une baisse de 18 % en glissement annuel. UK Finance explique cette baisse par le fait que les cartes de crédit sont souvent utilisées pour des achats de valeur plus élevée, comme les vacances, les voyages et les divertissements, qui n’ont pas été possibles pendant le confinement. Cette baisse correspond à des données distinctes montrant comment les consommateurs ont profité d’un surplus de revenu disponible pour rembourser leurs dettes de crédit pendant la pandémie. Autrefois utilisé comme matelas de sécurité, par exemple pour préparer la retraite, l’argent liquide ne semble donc plus aussi populaire que ces dernières années.

Source : FT.com

Retour en haut