La vente de véhicules d’occasion en ligne se développe et la société Shift tente de concurrencer Carvana et Vroom

La vente de véhicules d'occasion en ligne se développe et la société Shift tente de concurrencer Carvana et Vroom
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Le vendeur en ligne de voitures d’occasion Shift Technologies prévoit d’entrer en bourse au troisième trimestre, dans l’espoir de profiter de l’élan de ses rivaux Carvana et Vroom dont les valorisations ont fait un bond alors que la crise actuelle les propulse au niveau des concessionnaires traditionnels.

Shift, fondée en 2013, a déclaré qu’elle entrerait en bourse par le biais d’une fusion inversée, dans laquelle elle vendra une participation minoritaire à Insurance Acquisition, une société d’acquisition spécialisée cotée en bourse. Insurance Acquisition, qui n’a pas d’activités propres, va lever 185 millions de dollars au moment de la fusion par le biais d’une vente privée de ses actions. L’opération donnera à la société Shift, basée à San Francisco, une valeur de 415 millions de dollars.

Le coronavirus a stimulé les ventes de voitures en ligne

Alors que les concessionnaires ont fermé leurs portes en raison de la pandémie, de plus en plus de consommateurs habitués à acheter d’autres produits en ligne se sont mis à acheter des voitures de cette façon également, a déclaré Ivan Drury, analyste chez Edmunds.

Au total, Carvana, Vroom et Shift ont vendu moins de 300 000 voitures en 2019, soit moins de 1 % du marché des voitures d’occasion aux États-Unis, selon M. Drury.

Les investisseurs sont enthousiasmés par la perspective d’un tout nouveau marché pour les acteurs de la vente en ligne, qui pourrait détrôner les vendeurs traditionnels. Les actions de Carvana, qui n’ont cessé d’augmenter depuis la fin mars, ont été multipliées par huit depuis l’introduction en bourse de la société en 2017. Les actions de Vroom ont plus que doublé depuis son introduction en bourse au début de ce mois.

Une fusion inversée permettra-t-elle à Shift de rattraper ses concurrents ?

Shift a besoin d’argent pour concurrencer ses rivaux plus importants et disposant de plus de moyens financiers. L’introduction en bourse par le biais d’une fusion inversée permet à la société de lever plus de capitaux que lors d’une introduction en bourse traditionnelle et d’obtenir le capital plus rapidement, a déclaré George Arison, co-fondateur et co-directeur général de Shift.

La fusion marque un tournant rapide pour Shift, qui envisageait il y a deux mois de fermer ses activités à Los Angeles, l’un de ses principaux marchés. Les ventes d’avril ont chuté de 40 % par rapport à février, car les fermetures liées au CVOID-19 ont fait chuter les ventes, a déclaré M. Arison. La société travaillait sur des plans de consolidation des opérations afin de conserver des liquidités.

Shift a été sauvée par un prêt de 6 millions de dollars provenant du Paycheck Protection Program proposé par le gouvernement fédéral, et les ventes en mai ont retrouvé leur niveau de février, a déclaré M. Arison. Shift, qui devrait réunir 300 millions de dollars grâce à la fusion inversée et à la vente d’actions, prévoit de restituer l’argent des contribuables une fois la transaction terminée.

Les acteurs du secteur en difficulté au début du COVID-19

Carvana et Vroom ont également été confrontés à une situation instable quelques mois après le début de la pandémie. Début avril, les ventes de Carvana avaient chuté de près de 40 % par rapport à l’année précédente, selon le cabinet de recherche YipitData. La croissance a repris, mais le taux est inférieur au niveau pré-Covid, toujours selon leurs estimations.

Les ventes de Vroom en avril ont légèrement augmenté malgré les mesures de confinement imposées par le Covid-19. La société a en effet réduit ses prix et vendu 70 % de ses stocks, comme elle l’a indiqué dans son dossier d’introduction en bourse. Maintenant, même si les marchés se redressent, Yipit estime que les ventes de Vroom sont en baisse, puisque la société doit acheter des voitures pour réapprovisionner son site web.

Shift prévoit que ses ventes doubleront pour atteindre 400 millions de dollars en 2021, contre 194 millions cette année. Cette croissance est beaucoup plus rapide que celle de cette année (10 %) et de l’année dernière (33 %).

Carvana n’est pas seulement plus développée, la société croît également plus rapidement : ses ventes ont doublé en 2019 pour atteindre 3,9 milliards de dollars. Les ventes de Vroom ont fait un bond de 40 % pour atteindre 1,2 milliard de dollars.

Un marché complexe mais prometteur

Ces trois entreprises perdent de l’argent, car elles font de la publicité agressive pour attirer les clients. Les investisseurs parient qu’avec une part de marché potentielle aussi importante à saisir auprès des revendeurs traditionnels, les entreprises vont se développer et les économies d’échelle vont leur permettre d’améliorer leurs résultats.

« Ce n’est pas un marché où tout le monde gagne […] Il y aura plusieurs acteurs du commerce électronique qui prendront des parts aux concessionnaires traditionnels », a déclaré M. Arison.

Auparavant, Shift a levé 215 millions de dollars auprès d’investisseurs tels que Threshold Ventures, Highland Capital Partners et Goldman Sachs Group.

Source utilisée : WSJ.com

Retour en haut