La conférence nationale du handicap : un rendez-vous important pour le soutien économique et social des handicapés

La conférence nationale du handicap : un rendez-vous important pour le soutien économique et social des handicapés
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Ce n’est pas un fait nouveau, les associations qui défendent les droits des personnes en situation de handicap demandent des avancées claires, afin d’éradiquer au maximum les inégalités, quelque soit leur nature.

Une conférence présidée par Emmanuel Macron

Ce mardi à l’Élysée, Emmanuel Macron assurera la présidence de la CNH (Conférence nationale du handicap). Cette conférence a pour objectif d’assurer des avancées dans l’amélioration de la vie quotidienne des personnes concernées par un handicap.

Cet évènement correspond clairement à un acte fort car le but d’un tel rassemblement est de dresser un bilan à mi-mandat des actions et politiques menées en termes de handicap. Parmi elles, nous pouvons notamment citer la revalorisation de l’allocation adulte handicapée, l’amélioration de l’accès aux soins des personnes handicapées ou encore le soutien à l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés.

Mais ce n’est pas tout, ce rendez-vous a également pour vocation de négocier de nouveaux engagements et planifier de nouvelles mesures d’ici la fin du mandat d’Emmanuel Macron et de son gouvernement.

Cette conférence a notamment été planifiée à cette date car elle correspond aux 15 ans du vote d’une loi considérable sur l’égalité des droits et des chances, sur la participation et sur la citoyenneté des personnes en situation d’handicap.

Le sujet aborde également la scolarisation des enfants en situation de handicap, l’emploi et l’apprentissage. Il reste cependant encore beaucoup à faire dans ces domaines étant donné que plus de 15 000 handicapés sont aujourd’hui encore sans accompagnement.

Une certaine impatience de la part des associations

Le collectif Handicaps, formé par 47 associations nationales de personnes handicapées accompagnées de leurs familles, souhaite avoir des preuves des actions déjà en place et de réelles avancées suite à cette conférence, comme il a pu l’expliquer dans un communiqué de presse.

En effet, malgré les quinze années qui se sont écoulées depuis la loi de 2005, les personnes en situation de handicap font toujours face à des problématiques d’accès à certains droits, que cela soit au niveau de la scolarité, de l’emploi ou encore de la mobilité.

Même si on relève de multiples avancées telles que l’acquisition de droits à vie, il faut encore transformer ces droits formels en droits concrets, tout en les accompagnant d’une phase de réévaluation des actions de compensation soient des aides humaines, matérielles et/ou financières ayant pour but de faciliter et améliorer certaines tâches de la vie quotidienne et sociale.

Des décisions d’ores et déjà prises

Emmanuel Macron le dit de lui même : « Le vrai sujet est qu’on manque d’accompagnants pour aider ces enfants à l’école ».

Cependant, ces accompagnants verront leur nombre augmenter de 55 000 en 2017 à 66 000 à la fin de l’année 2020. La problématique ne se situe pas réellement dans le nombre mais plutôt dans le fait qu’un trop grand nombre d’entre eux travaillent à temps partiel.

Le président a profité de ce moment pour annoncer la création de 11 500 postes d’accompagnants supplémentaires d’ici la fin de son mandat.

Sources utilisées : Handicap.gouv.fr et Ouest-France.fr

Retour en haut