La Chine et la Russie proposent de lever des sanctions de l'ONU sur la Corée du Nord

La Chine et la Russie proposent de lever des sanctions de l'ONU sur la Corée du Nord
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

La Chine et la Russie ont proposé lundi dernier que le Conseil de sécurité de l’ONU lève l’interdiction d’exporter des statues, des produits de la mer et des textiles de la Corée du Nord. La Russie a déclaré que ce geste à pour but d’encourager les pourparlers entre Washington et Pyongyang.

Le projet demandait également la levée de l’interdiction pour les Nord-Coréens de travailler à l’étranger et la fin de l’obligation de rapatrier tous ces travailleurs qui ont trouvé un emploi hors du pays. Le projet exempterait également les projets de coopération ferroviaire et routière intercoréens des sanctions de l’ONU.

Une levée de sanctions sous validation du conseil de l’ONU

Cette levée de sanctions a besoin de neuf voix en faveur et aucun veto des États-Unis, de la France, de la Grande-Bretagne, de la Russie ou de la Chine pour être adoptée.

« Nous ne précipitons pas les choses », a déclaré l’ambassadeur russe de l’ONU, Vassily Nebenzia, dans un communiqué, ajoutant que les négociations avec les membres du Conseil commenceraient mardi. Il a déclaré que les sanctions qu’ils avaient proposées de lever n’étaient pas directement liées au programme nucléaire nord-coréen, que c’était une question humanitaire.

Les États-Unis, plutôt contre cette idée

Un représentant du département d’État des États-Unis a déclaré que ce n’était pas le moment pour le Conseil de sécurité d’envisager de lever les sanctions contre la Corée du Nord, car le pays menaçait de mener une provocation croissante, refusait de se réunir pour discuter de la dénucléarisation et continuait à maintenir et à promouvoir ses programmes interdits d’armes de destruction massive et de missiles balistiques. Toutes ces actions sont à l’opposer d’une stratégie de coopération.

Les sanctions imposées aux industries que la Russie et la Chine ont proposées de lever ont rapporté des centaines de millions de dollars à la Corée du Nord, et ont été mises en place en 2016 et 2017 pour tenter de couper le financement des programmes nucléaires et de missiles de Pyongyang.

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, a déclaré mardi aux journalistes que certaines sanctions devraient être levées à l’image du respect par la Corée du Nord des résolutions pertinentes fixées par l’ONU.

Source

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Retour en haut
0
Vous avez apprécié cet article ? Laissez un commentaire.x
()
x