La Chine devient le pays le plus attractif pour les investisseurs étrangers

La Chine devient le pays le plus attractif pour les investisseurs étrangers
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

En 2020, la Chine est devenue la principale destination mondiale pour les nouveaux investissements directs à l’étranger (IDE), selon des chiffres publiés par l’ONU ce dimanche. Elle détrône ainsi les Etats Unis jusqu’alors leaders mondiaux mais qui ont connu moitié moins de nouveaux investissements directs issus de l’étranger en comparaison avec la période précédente.

La Chine bientôt la première puissance mondiale ?

C’est grâce à une croissance de 4% des IDE réalisés dans son pays que la Chine s’impose comme la destination économique la plus prisée. Une croissance qui fait la singularité de ce pays dans un contexte économique et sanitaire très défavorable sur l’ensemble de la planète. Pour rappel, l’IDE implique normalement qu’une société prenne le contrôle d’une autre société à l’étranger, généralement par le biais d’une fusion ou d’une acquisition. Cette procédure peut être initiée pour acquérir de nouvelles compétences techniques dans une logique verticale, ou pour accroître sa zone de chalandise en atteignant de nouveaux clients potentiels dans une logique horizontale.

De manière concrète, la Chine en 2020 a enregistré des flux d’entrée à hauteur de 163 milliards de dollars quand les Etats Unis n’enregistraient « que » 134 milliards de dollars d’investissements étrangers. A titre de comparaison, en 2019, les États-Unis ont reçu 251 milliards de dollars en nouveaux investissements étrangers directs, tandis que l’état chinois a reçu 140 milliards de dollars.

Cependant, bien que la Chine soit le premier pays à recevoir de nouveaux investissements étrangers, les États-Unis dominent toujours en termes d’investissements totaux. Cette domination constante reflète les décennies passées à être le lieu le plus attrayant pour les entreprises étrangères cherchant à se développer à l’étranger, notamment avec la mythique Silicon Valley en Californie qui attire tous les plus grands investisseurs en matière de technologie du monde entier.

Mais, selon les experts, ce changement de tendance l’an passé souligne l’évolution de la Chine vers le centre de l’économie mondiale qui a longtemps été dominée par les États-Unis, la plus grande économie du monde. Cette donnée montre alors l’influence que l’empire du milieu est en train de prendre sur l’économie mondiale, si bien que ces nombreux experts prédisent que la Chine deviendra la première puissance mondiale d’ici la fin de la décennie. En effet, le pays actuellement engagée dans une guerre commerciale avec les États-Unis devrait, selon les prévisions du Centre for Economics and Business Research basé au Royaume-Uni, faire un bond en avant vers la première place d’ici 2028.

Les tensions sino-américaines amplifiées sous le mandat de Donald Trump

Les investissements étrangers aux États-Unis ont atteint un sommet en 2016, année du début de mandant de Donald Trump, avec 472 milliards de dollars, alors que la Chine comptait principalement sur l’outsourcing pour accroître son capital lié aux investissements.

Depuis lors, les investissements dans le pays asiatique ont continué à augmenter, tandis qu’aux États-Unis, ils ont diminué chaque année depuis 2017. L’administration Trump a alors commencé à encourager les entreprises américaines à quitter la Chine et à rétablir leurs activités aux États-Unis. Elle a également averti les entreprises et les investisseurs chinois qu’ils seraient soumis à une nouvelle surveillance lorsqu’ils voudront investir dans une entreprise basée aux États-Unis, pour des raisons de sécurité nationale

Alors que l’économie américaine est en difficulté depuis l’épidémie de Covid-19 l’année dernière, l’économie chinoise s’est accélérée. La croissance économique chinoise, mesurée en produit intérieur brut (PIB), a augmenté de 2,3 % en 2020, selon les données officielles publiées ce mois-ci.

Cela fait de la Chine la seule grande économie du monde à avoir évité une contraction l’année dernière. De nombreux économistes ont été surpris par la rapidité de sa reprise, surtout alors qu’elle naviguait dans des relations tendues avec les États-Unis. Dans l’ensemble, les investissements directs étrangers mondiaux ont chuté de façon spectaculaire en 2020, soit de 42 %, selon le rapport du conseil des Nations Unies.

Source : Bbc.com

Retour en haut