IBM se sépare d’un quart de l’entreprise pour se concentrer sur le cloud

IBM se sépare d'un quart de l'entreprise pour se concentrer sur le cloud
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

IBM se sépare d’une partie importante de ses activités pour se concentrer sur de nouvelles opportunités dans la croissance du cloud hybride, a annoncé la société hier.

L’unité de services informatiques de l’activité Global Technology Services d’IBM deviendra une société publique distincte. Cela représente un changement majeur par rapport aux priorités précédentes d’IBM et l’une des mesures les plus audacieuses de l’histoire de la société, la dernière remontant à plus d’un siècle.

L’activité de services d’infrastructure gérés d’IBM a représenté près d’un quart du chiffre d’affaires d’IBM l’année dernière. Mais IBM croit que son avenir réside dans le cloud hybride, une installation technique dans laquelle les entreprises peuvent utiliser plusieurs cloud en plus de leurs propres serveurs sur place, comme on peut le voir dans des structures telles que des centres d’appels, disposant de logiciels call center exploités en cloud computing. La plate-forme d’IBM donne aux entreprises des outils pour naviguer plus facilement entre ces différents environnements.

Une nouvelle vision pour l’activité cloud

Le nouveau PDG, Arvind Krishna, a mis l’accent sur une stratégie cloud hybride et un management dédié lorsqu’il a repris les rênes de l’ancien PDG Ginni Rometty au début de l’année. IBM a beaucoup investi dans le cloud computing au cours des dernières années. En 2019, IBM a acquis RedHat pour 34 milliards de dollars. L’entreprise affirme que les retombées donneront à IBM la possibilité de « se concentrer sur l’opportunité d’un cloud hybride d’un billion de dollars ».

Une réponse directe de la part des actionnaires et investisseurs

Les investisseurs ont apprécié la nouvelle, envoyant les actions d’IBM en hausse de 5% jeudi.

« C’est le bon moment pour créer deux entreprises leaders sur le marché, concentrées sur ce qu’elles font le mieux. IBM va se concentrer sur sa plate-forme de cloud hybride ouverte et ses capacités d’IA », a déclaré le PDG d’IBM, Arvind Krishna. « NewCo aura une plus grande agilité pour concevoir, gérer et moderniser l’infrastructure des plus importantes organisations du monde. Les deux entreprises seront sur une trajectoire de croissance améliorée avec une plus grande capacité à s’associer et à saisir de nouvelles opportunités, créant ainsi de la valeur pour les clients et les actionnaires ».

L’investissement dédié d’IBM dans le cloud hybride pourrait lui permettre de prospecter de nouveaux clients et contribuer à positionner cette entreprise créée il y a 109 ans par rapport à d’autres entreprises du secteur, telles qu’Amazon et Microsoft.

La société a également publié jeudi les résultats préliminaires de ses bénéfices du troisième trimestre. IBM déclare qu’elle prévoit de déclarer un chiffre d’affaires de 17,6 milliards de dollars et un bénéfice par action ajusté de 2,58 dollars. La société informatique devrait publier ses résultats, dans le courant du mois, très probablement aux alentours du 21 octobre.

Source : CNNbusiness.com

Retour en haut