Huawei va verser 286 millions de dollars à ses employés suite à la crise avec les USA

Huawei va verser 286 millions de dollars à ses employés suite à la crise avec les USA
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

La décision a été prise ce mardi, Huawei a déclaré qu’il allait verser 286 millions de dollars de bonus à son personnel pour l’avoir aidé à surmonter les difficultés liées à la politique commerciale américaine à son encontre.

Huawei a ainsi déclaré qu’il essayait de trouver des solutions pour se passer des ressources et équipements américains suite à l’interdiction quasi-totale d’importer du matériel américain, interdiction émise directement par les américains eux-mêmes. Cette décision ayant considérablement perturbé sa capacité à se procurer des pièces essentielles à la fabrication de ses smartphones.

Une récompense de taille pour service rendu à l’entreprise

Un tel bonus est clairement un signe de remerciement pour le travail accompli face à la pression américaine. C’est d’ailleurs ce qui a été déclaré par le service RH de l’entreprise, au sein d’un message envoyé au personnel.

L’entreprise multipliera également le salaire de ce mois-ci par deux, et cela pour l’ensemble des employés, soit presque 200 000 travailleurs.

La priorité sera très certainement donnée aux employés de la R&D, mais aussi à ceux qui travaillent actuellement sur le projet de transfert des chaînes d’approvisionnement de l’entreprise en dehors du territoire américain.

Des inquiétudes quant à l’ingérence de la Chine dans les technologies Huawei

En parallèle, de nombreux membres du gouvernement américain jugent que les technologies du géant chinois, notamment sa technologie 5G, représentent un véritable risque pour les États-Unis car l’entreprise aurait des prétendus liens étroits avec le gouvernement chinois.

En réponse à de telles suppositions, Huawei a nié en bloc la potentielle ingérence du gouvernement chinois tant dans son marketing que ses actions.

Bien que Huawei aie réussi à relancer les discussions avec le gouvernement américain, l’entreprise s’efforce de trouver des alternatives après avoir assisté aux conséquences des sanctions américaines sur une autre entreprise chinoise de son secteur d’activité, ZTE Corp, début 2017.

Huawei est également le deuxième fabricant mondial de smartphones. À noter qu’une forte augmentation de sa production d’appareils lui a permis de développer une croissance de 27 % de son chiffre d’affaires sur ce troisième trimestre.

Retour en haut