Huawei poursuit Verizon pour de prétendues violations de brevets

Huawei poursuit Verizon pour de prétendues violations de brevets
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Huawei vient d’annoncer qu’ils allaient poursuivre Verizon pour de prétendues violations de brevets, un énième rebondissement dans les relations conflictuelles du géant technologique chinois avec les États-Unis.

Le procès, intenté devant les tribunaux du district Est et Ouest du Texas, prétend que Verizon utilise 12 brevets détenus par Huawei sans autorisation.

Des brevets potentiellement en lien avec le développement de la 5G

Les brevets concernent la technologie des réseaux, l’un d’entre eux a pour titre « Méthode d’envoi, méthode de réception et de traitement et appareil d’adaptation de la bande passante de la charge utile pour la transmission de données ».

Aucun brevet n’implique la 5G, mais une personne connaissant bien le sujet et ayant demandé l’anonymat les décrit comme étant essentiels à la fonctionnalité de ce réseau. Les différentes études de marché dédiée à la télécommunication sont claires, Huawei est le leader du marché et par conséquent le plus grand fabricant mondial d’équipements de télécommunication. Cela se justifie notamment par ses dépenses en R&D , qui ont atteint près de 15 % des revenus de la société en 2018, soit 15 milliards de dollars.

« Depuis 2015, Huawei a reçu plus de 1,4 milliard de dollars en droits de licence de brevet », indique la société dans un communiqué. « À ce jour, elle a également payé plus de 6 milliards de dollars pour l’utilisation légitime de technologies brevetées développées par des pairs de l’industrie. 80 % de ces droits de licence sont allés à des entreprises aux États-Unis ».

Un recours juridique suite à l’impossibilité de trouver un accord

Song Liuping, directeur juridique de Huawei a déclaré « Depuis des années maintenant, nous avons négocié avec succès des accords de licence de brevet avec de nombreuses entreprises. Malheureusement, lorsqu’aucun accord ne peut être conclu, nous n’avons pas d’autre choix que de chercher un recours juridique ».

Le litige entre Huawei et Verizon remonte à l’année dernière, le Wall Street Journal ayant rapporté en juin que la société chinoise exigeait un paiement pour la concession de plus de 200 brevets. Le New York Times a déclaré que les frais de licence pour ces brevets pourraient s’élever à plus d’un milliard de dollars.

Comme l’a retranscrit The Verge, Huawei ne demande pas de somme précise parce qu’il lui faudrait davantage de données de Verizon pour établir une analyse stratégique et une certaine estimation, mais elle pourrait s’élever à des centaines de millions de dollars.

Source utilisée : TheVerge.com

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Retour en haut
0
Vous avez apprécié cet article ? Laissez un commentaire.x
()
x