Huawei affiche une hausse de 5,6 % de ses bénéfices en 2019 : la plus faible augmentation des trois dernières années

Huawei affiche une hausse de 5,6 % de ses bénéfices en 2019 : la plus faible augmentation des trois dernières années
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Huawei a publié ses résultats annuels pour 2019 et révèle ainsi la plus faible croissance de ses bénéfices annuels des 3 dernières années.

Le géant chinois a notamment été pénalisé par la faiblesse de ses chiffres commerciaux à l’international dans un contexte d’intensification de la campagne américaine visant à limiter le développement mondial de l’entreprise sur le sol américain sous fond de sécurité nationale.

Le profit net présent dans les comptes de résultats de 2019 est de 8,9 milliards de dollars, soit une croissance de 5,6 % par rapport à la croissance exceptionnelle de 25 % enregistrée l’année précédente.

Son activité d’opérateur, qui comprend les équipements de réseau mobile 5G, a également vu ses bénéfices augmenter de seulement 3,8 %.

Une conséquence des accusations de Washington

Accusant Huawei d’être une menace pour la sécurité nationale, le gouvernement américain a inclus le géant chinois dans sa « Entity List », qui limites les ventes de produits fabriqués sur le territoire national et de certains autres articles fabriqués à l’étranger, intégrant notamment des technologies développées par des prestataires américains.

Les États-Unis affirment que le gouvernement chinois a la possibilité d’utiliser les appareils de Huawei en circulation pour espionner le pays, une accusation que Huawei a naturellement réfutée.

« Nous devrons nous adapter davantage aux restrictions de longue date imposées par la liste des entités, tout en tenant compte de l’impact de la pandémie COVID-19 en cours » a déclaré Liang Hua, président de Huawei, dans un rapport publié sur le site web de la marque

Une croissance directement réalisée sur le territoire national

Cette hausse est principalement due à la Chine, où les ventes ont augmenté de 36,2 % pour atteindre 506,7 milliards de yuans. En revanche, le chiffre d’affaires de la région Asie-Pacifique, hors Chine, a chuté de 13,9 %, tandis qu’en Europe et au Moyen-Orient, les ventes n’ont augmenté que de 0,7 %.

Huawei a dominé les ventes de smartphones en Chine, avec une part de marché de 38,5 % en 2019 contre 27 % un an plus tôt. Cela est notamment dû au développement du storytelling de la marque et plus particulièrement de son esprit nationaliste suite à la pression croissante exercée par les États-Unis.

Des dispositions prises pour contourner les mesures législatives américaines

Pour contourner les limites fixées par les États-Unis, Huawei a développé des applications alternatives, mais il est évident que remplacer Youtube ou encore Google Maps en si peu de temps est mission impossible.

Pour proposer un compromis à ses clients, le géant chinois vient de lancer AppSearch, une toute nouvelle application qui a pour but rechercher des applications Android parmi celles les plus téléchargées, et ainsi d’agir en tant que nouvel outil de prospection commerciale face aux mesures américaines.

Cependant, AppSearch n’est pas une alternative directe au Play Store de Google, Huawei a donc mis en place sa propre solution alternative : AppGallery. Cette application intègre différents catalogues d’APK et surtout le propre magasin d’applications du constructeur. Grâce à cette stratégie, Huawei propose sur ses nouveaux modèles la majorité des applications disponibles sur Android telles que Messenger, Instagram, Waze, Spotify, ou encore Facebook.

Source utilisée : Reuters.com

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Retour en haut
0
Vous avez apprécié cet article ? Laissez un commentaire.x
()
x