Google souhaite qu’Android revienne sur les appareils Huawei et demande donc une licence

Google souhaite qu'Android revienne sur les appareils Huawei et demande donc une licence
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Le gouvernement américain a interdit à certaines entreprises chinoises de travailler avec des entreprises américaines. Huawei a par conséquent été contraint d’abandonner la version proposée par Google du système d’exploitation Android sur tous ses nouveaux appareils.

Une demande de licence faite au gouvernement américain

Aujourd’hui, Google a demandé une licence au gouvernement américain, pour reprendre ses activités avec la société chinoise et ainsi soutenir sa stratégie de développement, quelques jours seulement après avoir averti les utilisateurs de certains appareils de la marque Huawei de ne pas mettre en pause ses applications pour des raisons de sécurité.

Le vice-président de Google Play et Android, Sameer Samat, a révélé la nouvelle lors d’un entretien avec l’agence de presse allemande DPA (Deutsche Presse-Agentur), bien qu’il n’ait pas mentionné quand une décision relative à cette demande serait prise.

Aux alentours de fin 2019, Microsoft a obtenu une licence similaire lors d’un long processus de négociation pour continuer à proposer son système d’exploitation Windows aux produits portables Huawei, comme l’excellent MateBook 13.

Une alternative développée par Huawei

Depuis qu’elle a dû abandonner la version du système d’exploitation Android proposée par Google, le Play Store et la certification Play Protect qui l’accompagne, Huawei a dû développer sa propre bibliothèque d’applications pour continuer à faire connaître ses produits à de nouveaux clients occidentaux.

Nous ne sommes pas en mesure de savoir précisément quelle a été l’ampleur des conséquences de la sanction commerciale sur les activités de Huawei, car seulement deux modèles ont été concernés (le Mate 30 et le Mate XS). Le lancement de ces derniers s’est fait en se privant des services de Google, et pour l’instant, un seul des deux est présent sur le marché français.

En parallèle, même si la marque chinoise essaye d’élargir rapidement les applications présentes sur son propre service, certaines sont absentes (pour le moment), c’est le cas de WhatsApp, Messenger, Instagram, ou encore Netflix, ce qui diminue assez fortement la valeur ajoutée de ce service.

Courant de l’année 2018, Huawei a battu Apple afin de prendre la place de deuxième producteur mondial de smartphones, juste derrière Samsung. Il est donc souhaitable pour la marque qu’elle puisse trouver une nouvelle fois un accord avec Google et ainsi être en mesure de continuer à assurer le développement de ses appareils.

Source utilisée : Techradar.com

Retour en haut