Google poursuit son ascension malgré les obstacles

Google poursuit son ascension malgré les obstacles
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Alphabet, la société mère de Google, a annoncé des bénéfices record pour le deuxième trimestre consécutif et un bond de 34 % de ses revenus, mais a prévenu que le trafic et les ventes de publicités pendant la pandémie pourraient ralentir avec l’assouplissement progressif des restrictions dans le monde.

Les résultats ont fourni le premier signe que les services de Google tels que la recherche et YouTube pourraient conserver les gains réalisés depuis que les confinements et autres restrictions pandémiques ont forcé les gens à faire leurs achats et à communiquer en ligne au cours de l’année dernière. L’activité publicitaire de Google, leader mondial du marché en termes de chiffre d’affaires, a représenté 81 % des revenus d’Alphabet au premier trimestre.

La pandémie booste les activités de Google

La directrice financière d’Alphabet, Ruth Porat, a déclaré mardi aux analystes qu’il était « trop tôt pour prévoir dans quelle mesure ces changements dans le comportement des consommateurs et les dépenses publicitaires vont perdurer. » Toutefois, près de 4 milliards de dollars de bénéfices proviennent de gains liés aux actions dans des investissements en capital-risque et de changements comptables sur la valeur de ses équipements.

Le PDG de Google, Sundar Pichai, a déclaré lors d’une conférence téléphonique sur les résultats mardi qu’Alphabet investira également dans des bureaux et des centres de données et créera 10 000 emplois à temps plein, car l’entreprise continue de donner la priorité à ses efforts en matière de durabilité. Il a également déclaré que les principales priorités à venir comprennent l’augmentation de la confiance des utilisateurs en gardant les données sûres et privées, la réouverture efficace de leurs bureaux ou encore la création d’une valeur durable pour l’entreprise et les partenaires.

« Dans certaines parties du monde, l’économie a commencé à rebondir, ce qui a créé une marée montante au premier trimestre », a déclaré Pichai, ajoutant que les investissements dans les startups n’ont jamais été aussi élevés. « Merci à nos Googlers du monde entier pour un excellent début d’année », a-t-il ajouté.

S’ils ont célébré les succès et les opportunités de croissance continue, les dirigeants n’ont pas manqué de souligner que l’avenir est encore incertain, notamment en ce qui concerne les changements de comportement des consommateurs qui ont accompagné la crise de Covid.

Ruth Porat note ainsi qu’une hausse de la consommation est survenue lorsque les travailleurs ont équipé leurs maisons pour travailler à distance. Elle a ajouté que les comparaisons d’une année sur l’autre seront probablement affectées par ces circonstances uniques.

Escalade des tensions entre multinationales

Malgré les succès partagés mardi, la société est toujours confrontée à des obstacles sur plusieurs fronts. Google continue de faire face aux retombées d’une série de controverses, notamment des enquêtes fédérales et des allégations de pratiques commerciales anticoncurrentielles et de problèmes de diversité et de discrimination.

En octobre, la société a été frappée par des poursuites civiles historiques intentées par le ministère américain de la justice et une coalition d’États, qui allèguent que Google a maintenu « des monopoles par le biais de pratiques anticoncurrentielles et d’exclusion sur les marchés de la recherche et de la publicité sur les moteurs de recherche. »

La semaine dernière, un certain nombre de petites applications, dont Spotify, Tile et Match, ont déclaré aux législateurs que Google et Apple « prennent les données en otage » pour étouffer leur concurrence. La sénatrice Amy Klobuchar, présidente démocrate de la sous-commission, a abondé dans ce sens en déclarant que les entreprises technologiques « excluent ou suppriment les applications qui concurrencent leurs propres produits et facturent des frais excessifs qui affectent la concurrence. »

« Le seul moyen pour les applications d’atteindre les consommateurs est de passer par l’une de ces deux plateformes, qui sont détenues par deux entreprises seulement », a-t-elle déclaré. « La meilleure chose à faire ici serait d’admettre que nous avons un énorme problème de monopole à tous les niveaux, et de mettre en place des règles et des normes plus strictes pour y remédier. »

Source : TheGuardian.com

Retour en haut