General Motors se donne 20 ans pour son objectif zéro carbone

General Motors se donne 20 ans pour son objectif zéro carbone
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Le constructeur automobile General Motors a annoncé qu’il aspirait à atteindre la neutralité carbone d’ici 2040. Sur la voie de cet objectif, l’entreprise espère éliminer les émissions d’échappement d’ici 2035.

Un engagement encadré et contrôlé

L’entreprise a déclaré ce jeudi qu’elle adoptera une approche scientifique pour devenir neutre en carbone, en équilibrant les émissions de dioxyde de carbone et les efforts d’élimination. En outre, elle prévoit d’éliminer la production de véhicules légers à essence d’ici 2035, a-t-elle déclaré. Elle prévoit que d’ici 2025, 40 % de ses véhicules seront alimentés par des batteries.

« General Motors se joint aux gouvernements et aux entreprises du monde entier qui travaillent à l’établissement d’un monde plus sûr, plus vert et meilleur », a déclaré Mary Barra, PDG de GM. « Nous encourageons les autres à suivre cet exemple et à avoir un impact significatif sur notre industrie et sur l’économie dans son ensemble ».  Avec cette initiative, la firme américaine espère également développer sa notoriété en s’imposant comme l’une des pionnières en termes de transition environnementale

Le transport est le plus grand contributeur aux émissions de gaz à effet de serre aux États-Unis, soit un peu plus de 28 %, selon l’Agence de protection de l’environnement. C’est pourquoi General Motors et d’autres leaders de l’industrie ont rejoint l’initiative « Science Based Targets », qui appelle les entreprises à prendre des mesures pour lutter contre le changement climatique.

Sam Abuelsamid, analyste principal de la recherche chez Guidehouse Insights, a déclaré que les participants à l’initiative ne peuvent pas faire de promesses trompeuses. Leurs résultats seront vérifiés de manière indépendante pour les tenir responsables. Les émissions de carbone des véhicules et des usines sont faciles à mesurer.

Agir aujourd’hui pour préparer demain

« Ils ne disent plus que ce n’est pas vraiment un problème », a-t-il déclaré. « Les entreprises de tout le spectre font des changements parce qu’elles savent qu’à long terme, si elles ne font pas de changements, si toute la société ne fait pas de changements, cela aura des effets négatifs sur leurs activités ».

Une étape claire pour GM pour devenir neutre en carbone est de passer des moteurs à combustion interne aux véhicules électriques. Les véhicules à gaz traditionnels représentent environ 75% des émissions de gaz à effet de serre de GM, a déclaré la société. Leurs installations de production représentent les 25 % restants, que le constructeur vise à éliminer en utilisant l’énergie éolienne et solaire. General Motors a déclaré qu’il alimentera ses sites américains avec une énergie 100% renouvelable d’ici 2030 et au niveau mondial d’ici 2035. C’est une grande commande, a admis M. Abuelsamid, mais c’est possible.

GM a déclaré qu’il travaille avec les stations de recharge pour véhicules EVgo pour ajouter « plus de 2 700 nouveaux chargeurs rapides d’ici la fin de 2025 … alimentés par une énergie 100 % renouvelable ».

Le plus grand obstacle se situe au niveau du consommateur qui pourrait exprimer une objection sur le prix car un véhicule électrique est beaucoup plus cher. En effet, selon le Natural Resources Defense Council, la voiture électrique moyenne coûte 15 000 € de plus qu’une voiture à essence. Mais GM a passé des années à améliorer sa technologie de batterie, ce qui peut expliquer pourquoi il est confiant dans sa capacité à éliminer les émissions d’échappement dans les 14 prochaines années.

« Pour y parvenir et réussir, ils devront rendre leur offre compétitive », a déclaré M. Abuelsamid. « GM est confiant de pouvoir le faire, ils pensent qu’ils ont la technologie pour le faire. Mais nous verrons bien ».

Source : Npr.com

Retour en haut