Euro CRM licencie ses 137 salariés de Chauny dans les Hauts-de-France

Euro CRM licencie ses 137 salariés de Chauny dans les Hauts-de-France
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

La déception est présente sur le visage des 137 salariés d’Euro CRM, un centre d’appel basé à Chauny.

Ce dernier a brutalement fermé ses portes jeudi dernier et a ainsi renvoyé l’ensemble de ses salariés dont certains sont dans des situations assez précaires. La raison derrière un tel licenciement est assez claire, la société faisait face à de nombreuses difficultés avant la crise et n’a pas réussi à supporter les difficultés supplémentaires liées au COVID-19.

Une entreprise installée à Chauny depuis 15 ans

La société est désormais dans une situation de cessation de paiement. Les 137 salariés n’ont donc pas perçus leur salaire pour le mois de mai, les mettant ainsi en difficulté.

Certains salariés sont d’ailleurs assez clair sur le sujet : « Vous faites comment pour vous nourrir ? Parce que les factures, elles ne vont pas attendre. Et les banques non plus. Du coup, on fait comment ? C’est ça la question. On n’a pas de billes. On n’a pas d’informations. Rien, rien, rien » dénonce Prudence Momha, salariée d’Euro CRM.

Une situation économique difficile depuis 2016

Euro CRM assumait une activité de démarchage téléphonique pour de nombreux clients dont des fournisseurs d’énergie, des opérateurs téléphoniques, ou encore des sociétés d’assurances.

Cependant, le call center a rencontré de nombreuses difficultés au cours des dernières années, difficultés qui se sont accumulées, et qui ajoutée au coronavirus, ont eu raisons de la société spécialisée dans la relation client. Comme l’ont évoqué certains salariés, ces difficultés sont notamment apparues avec le développement d’une concurrence assez conséquente dans ce secteur d’activité qui a clairement mis à mal les objectifs commerciaux de la société.

Malgré la triste finalité actuelle, les autorités essayent de trouver des solutions face à cette situation, en proposant notamment des reconversions aux salariés licenciés. Marc Delatte, le député LREM de la circonscription a notamment échangé avec les représentants des salariés. Il souhaite fédérer les différents acteurs locaux de l’emploi pour proposer des solutions pertinentes et claires avant l’été à ces 137 salariés qui cherchent désormais du travail. Cela peut notamment passer par la réalisation de bilans de compétences et à la reconversion des salariés sous un statut d’indépendant dans leur domaine qu’est le télémarketing, comme cela est le cas des entrepreneurs individuels qui travaillent directement depuis leur domicile sur notre plateforme dédiée à la téléprospection.

Une solidarité qui s’organise autour des employés

Suite à l’annonce de cette fermeture, certains salariés se sont rendus à l’épicerie sociale et solidaire « La Main de l’Espoir », créée par Catherine Dolatka.

Mme Dolatka leur a notamment ouvert des droits liés à l’aide alimentaire, en toute gratuité. Comme elle l’évoque directement : « Ce qu’il faut comprendre dans cette situation, c’est que les salariés n’ont aucun revenu depuis le mois de mars. Il faut pratiquer la gratuité pour les aider. »

De leurs côtés, deux anciennes salariées du logiciel Euro CRM, qui travaillent pour l’entreprise depuis plus de 10 ans, ont déclaré anonymement : « 70 % des anciens d’Euro CRM sont dans une situation très précaire. ». Avant d’ajouter que la décision de fermer la société a été prise de manière assez brutale, sans vraiment passer par les étapes traditionnelles de liquidation et de dialogue avec les salariés.

En parallèle, lors du conseil municipal de jeudi dernier, l’équipe municipale de Chauny actuellement en place a déclaré avoir contacté les banques ainsi que les bailleurs sociaux des employés licenciés pour apporter des solutions de transition et ainsi mieux accompagner les salariés dans cette situation.

Sources utilisées : lunion.fr / francetvinfo.fr

Retour en haut