Donald Trump a rencontré Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook

Vous êtes à la recherche de nouveaux clients ?
Créer un compte gratuitement

Sous-traitez vos campagnes de prospection à des professionnels indépendants du secteur !

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a rencontré le président Donald Trump dans le bureau ovale de la Maison-Blanche ce jeudi. Bien que Mark Zuckerberg n’ait pas pris la peine de mentionner cette rencontre sur les réseaux sociaux, le président a fièrement affiché une photo des deux hommes se serrant la main sur Facebook, Twitter et Instagram (qui appartient également à Facebook).

M. Zuckerberg, sans doute la personne la plus influente au monde en sa qualité de dirigeant d’une entreprise dont les données concernent plus de 2,3 milliards de personnes, était à Washington ce jeudi pour rencontrer un certain nombre d’élus. Un législateur, le sénateur républicain Josh Hawley du Missouri, a proposé à M. Zuckerberg de vendre Instagram et WhatsApp, une idée que le fondateur milliardaire de Facebook a refusée.

Lors de sa rencontre avec le président Trump, M. Zuckerberg aurait rencontré Dan Scavino, directeur des réseaux sociaux à la Maison-Blanche, mais les journalistes et les photographes de presse ne pouvaient y participer. Un porte-parole de Facebook a déclaré à CBS News que la rencontre avec Trump était « positive » et « constructive », bien que le géant technologique n’ait pas répondu aux questions de Gizmodo.

Ces dernières années, le président Trump a dénoncé à plusieurs reprises les dirigeants de médias sociaux comme Twitter et Facebook, affirmant sans preuve qu’ils ont des préjugés anticonservateurs et limitent le discours de ses partisans. M. Trump s’est même demandé pourquoi des institutions soi-disant libérales ne sont pas censurées sur des plateformes comme Facebook, une question qui semble contredire son prétendu soutien à la liberté d’expression.

M. Zuckerberg a également rencontré le sénateur démocrate Mark Warner de Virginie cette semaine pour discuter de l’avenir des réseaux sociaux. M. Warner a organisé un dîner à Washington mercredi soir au cours duquel ils ont parlé de Libra, la monnaie numérique de Facebook qui est déjà controversée dans le monde entier. M. Zuckerberg a déclaré à M. Warner que Facebook et la Libra Association, un groupe d’entreprises basé en Suisse, ne lanceront pas la cryptomonnaie tant qu’ils n’auront pas reçu l’aval des autorités de réglementation financière américaines, selon le Washington Post.

Source utilisée : GIZMODO

Retour en haut