Disney conclut un nouvel accord de crédit de 5 milliards de dollars avec Citibank

Disney conclut un nouvel accord de crédit de 5 milliards de dollars avec Citibank
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

La Walt Disney Company a conclu hier un nouvel accord de crédit avec la Citibank pour un montant maximum de 5 milliards de dollars.

Cet accord intervient au moment où Disney+, son nouveau service de streaming, est lancé dans de nombreux pays à travers le monde et notamment en France. Cette nouvelle stratégie, ayant pour objectif de concurrencer Netflix ou encore Amazon Prime, est d’ores et déjà un succès digital avec plus de 50 millions d’abonnés.

La société a déclaré dans un document déposé auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) qu’elle prévoit d’utiliser le produit de cette opération pour les besoins généraux de l’entreprise. Le nouveau crédit, a déclaré Disney, est similaire aux accords de crédit de 5,25 milliards et de 3 milliards de dollars qu’elle a conclus le 6 mars.

Une solution pour faire face au contexte financier et économique actuel

Le nouvel accord de crédit intervient alors que Disney, comme le reste d’Hollywood, est confronté à des impacts financiers majeurs suite au développement de la pandémie actuelle. Le mois dernier, Disney a levé environ 6 milliards de dollars par le biais d’une offre de dette.

Au cours du week-end, la Walt Disney Company a annoncé qu’elle licencierait 43 000 travailleurs de Disney World à partir du 19 avril. Le 2 avril, l’entreprise avait déjà déclaré que les employés non essentiels seraient licenciés à partir du 19 avril par le biais d’une rupture de contrat de travail, mais c’est la première fois que le nombre précis d’employés concernés est précisé.

Le taux d’intérêt applicable aux emprunts dans le cadre du nouveau contrat de crédit comprend des écarts de taux d’intérêt basés sur la notation de la dette publique de Disney qui se situe entre 0,875 % et 1,500 % pour les emprunts au taux de l’euro (tel que défini dans le contrat de crédit) et 0,000% et 0,500 % pour les emprunts au taux de base (tel que défini dans le contrat de crédit), selon le dépôt auprès de la SEC.

L’accord devrait arriver à échéance le 9 avril 2021. La société a la possibilité de prolonger l’échéance pour une période supplémentaire de 364 jours à partir de sa date d’échéance alors prévue, sous réserve du consentement des prêteurs et du respect de son budget prévisionnel. Le renouvellement du crédit à l’échéance est ainsi envisageable, mais peut également être avancé à partir du moment où Disney est en mesure de rembourser cette avance si nécessaire. A noter que si elle rembourse cette avance dans le délai du premier crédit, elle pourra le faire sans pénalité ni prime, mis à part si elle met un terme au premier crédit, ce qui entraînerait les frais de rupture habituels liés aux remboursements anticipés des emprunts en eurodevise.

Une situation malheureusement globale

De nombreux studios de cinéma et de télévision, dont Disney, ont été contraints de fermer des productions ; et l’annulation d’autres événements, comme la NBA, a également eu un impact sur les activités de la société mais également sur leurs stratégies marketing et commerciales.

D’autres ont également fait appel au marché de la dette ou aux facilités de crédit renouvelables pour se prémunir contre les graves conséquences économiques et la durée inconnue de la crise sanitaire actuelle, et ont reconnu dans les documents de la SEC que la propagation du virus avait un impact négatif majeur sur leurs activités, et que l’étendue et la durée de l’impact étaient encore impossibles à évaluer.

La semaine dernière, la Fox a conclu la vente d’actions de première importance pour une valeur de 1,2 milliard de dollars. Comcast a vendu également pour 6 milliards de dollars et ViacomCBS pour 2,5 milliards de dollars.

Source utilisée : Yahoo.com

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Retour en haut
0
Vous avez apprécié cet article ? Laissez un commentaire.x
()
x