Coronavirus : Volkswagen dépense 2 milliards d’euros par semaine suite à l’arrêt de sa production

Coronavirus : Volkswagen dépense 2 milliards d’euros par semaine suite à l'arrêt de sa production
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Volkswagen ne parviendra peut être pas à sauvegarder tous les emplois qu’il finance si la pandémie de coronavirus n’est pas maîtrisée rapidement, a déclaré le directeur général Herbert Diess à la chaîne de télévision allemande ZDF, le constructeur automobile déboursant environ 2 milliards d’euros par semaine.

Herbert Diess a déclaré au talk-show de Markus Lanz,un animateur de la télévision allemande ZDF, que l’entreprise allemande, qui emploie 671 000 personnes dans le monde, ne réalisait aucune vente en dehors de la Chine et cherchait des moyens de reprendre la production ailleurs, sans mettre en danger son personnel.

« Nous devons repenser notre production. La discipline que nous avions en Chine, nous ne l’avons pas encore sur nos sites allemands », a-t-il déclaré.

« Ce n’est que si nous, au même titre que la Chine, la Corée ou d’autres États asiatiques, parvenons à maîtriser le problème, que nous aurons une chance de sortir de la crise sans pertes d’emplois. Cela nécessite une intervention très pointue », a déclaré Herbert Diess.

Une reprise de la demande en Chine

La demande en Chine reprend, mais la production reste 2 fois inférieure à celle précédent cette crise sanitaire et économique.

Volkswagen, le 1er constructeur automobile mondial en termes de nombre de véhicules vendus, possède 124 usines dans le monde dont 72 en Europe dont seulement 28 en Allemagne. Sa production en Europe a été suspendu au début du mois en raison de cette pandémie.

Volkswagen s’efforce de trouver des moyens de reprendre la production en maintenant les travailleurs, et notamment les commerciaux, à une distance de sécurité suffisante les uns des autres et en renforçant les mesures d’hygiène.

« Nous ne réalisons pas de ventes ou de revenus en dehors de la Chine », a déclaré Herbert Diess, ajoutant que Volkswagen devait encore couvrir un niveau élevé de coûts fixes d’environ 2 milliards d’euros par semaine.

La pression sur le refinancement

Le directeur financier de Volkswagen, Frank Witter, a clairement sollicité la Banque Centrale Européenne pour qu’elle accélère rapidement sa stratégie de rachat de dettes à court terme.

Frank Witter a également déclaré que la BCE devrait émettre des messages et prises de positions clairs et acheter la dette à court terme, qui arrive majoritairement à échéance dans six ou neuf mois seulement.

Pour sa part, la BCE a annoncé la semaine dernière qu’elle soutiendrait les marchés en mettant en place un plan de 750 milliards d’euros visant à stimuler les achats d’actifs pour limiter au maximum les retombées économiques et financières provoquées par la crise actuelle.

« Il y a beaucoup de pression sur les flux monétaires entrants […] Nous disposons de différentes sources de financement diversifiées, mais elles ne sont pas toutes aussi liquides qu’elles l’étaient » a déclaré Frank Witter.

Volkswagen a la capacité d’émettre 15 milliards d’euros dans le cadre de son principal programme de financement, 5 milliards d’euros supplémentaires étant destinés à la dette à court terme en Belgique. Sa division de services financiers en circuit fermé dispose, tant qu’à elle, d’un programme de financement distinct, d’une limite de 2,5 milliards d’euros.

Source utilisée : Reuters.com

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Retour en haut
0
Vous avez apprécié cet article ? Laissez un commentaire.x
()
x