Coronavirus : Quelles stratégies et axes de développement sont envisagés pendant cette crise sanitaire ?

Coronavirus : Quelles stratégies et axes de développement sont envisagés pendant cette crise sanitaire ?
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

L’e-commerce se développe de manière significative depuis le début de la pandémie de coronavirus aussi appelée COVID-19.

L’e-commerce a déjà connu une forte hausse pendant une précédente crise sanitaire, celle du SRAS en 2002 et 2003 qui avait notamment provoqué une croissance importante d’Alibaba et d’autres acteurs majeurs du e-commerce.

Pour limiter les déplacements notamment pour se rendre dans des magasins où le risque d’infection est plus élevé et la demande toujours importante (créant parfois de fausses pénuries), les clients se tournent désormais vers le commerce en ligne qui, par conséquent, annonce des temps de livraison plus longs qu’en temps normal.

Ainsi, de plus en plus de consommateurs passent progressivement du commerce hors ligne au commerce en ligne et l’habitude ne disparaîtra pas totalement lorsque l’épidémie sera terminée.

La question est donc simple, comment développer une entreprise d’e-commerce dans ce contexte ? Nous allons donc analyser dans cet article plusieurs secteurs d’activité et axes de développement.

L’épicerie en ligne

L’épicerie en ligne a connu une expansion rapide durant le début cette épidémie. En Chine, l’entreprise de services locaux à la demande Meituan Dianping a signalé que ses ventes alimentaires crus tels que les légumes, la viande et les fruits de mer ont triplé. Ele.me, qui fait partie du groupe Alibaba, a également vu les commandes de produits d’épicerie augmenter significativement et JD Daojia a déclaré que les ventes avaient presque étaient multipliées par quatre suite à une telle génération de leads.

Nous voyons déjà les premiers signes de cette même tendance aux États-Unis. Pradeep Elankumaran, PDG de l’épicerie en ligne Farmstead, a déclaré à Retail Dive que le volume des livraisons avait augmenté de plus de 30 % par rapport à la normale, cette évolution se répercutant directement sur son chiffre d’affaires.

Le recentrage des actions globales sur le canal du e-commerce

En tant qu’entreprise, il est important de reporter l’attention sur les canaux de vente au détail traditionnels hors ligne vers les canaux omniscients, l’e-commerce et les petits magasins pour créer davantage de valeur ajoutée.

D’autres entreprises de l’industrie alimentaire diversifient leurs activités ou réorientent leurs budgets en réponse à la crise, ou des acteurs pure players tels que Maxilia.fr se concentrent sur l’optimisation de leur canal de vente existant.

La branche chinoise d’un fabricant mondial de confiserie a utilisé la crise comme catalyseur pour accélérer sa transformation numérique existante. Elle a annulé ses activités de marketing hors ligne pour la Saint-Valentin et a réinvesti toutes ses ressources dans le marketing numérique.

La livraison

Les réseaux de livraison se développent pendant cette crise. Pourtant, la livraison n’est pas toujours un processus simple à mettre en place pendant ce confinement.

A titre d’exemple, en Italie, les transporteurs ne sont pas en mesure de livrer les envois aux ménages dans les villes mises en confinement total. Les entreprises mettent donc en place des systèmes qui vérifient si une livraison particulière est possible ou non. Elles ont également augmenté le personnel de leurs centres d’assistance pour aider les clients à obtenir rapidement des informations dans les moments difficiles.

Une main-d’œuvre flexible

En Chine, les hôtels, les restaurants et les chaînes de cinéma, qui connaissent une baisse massive de fréquentation ou une fermeture forcée, ont partagé leurs employés avec Hema (un supermarché d’épicerie digital-first appartenant à Alibaba) qui avait un besoin urgent de main-d’œuvre pour les services de livraison. D’autres acteurs omnicanaux, dont Ele, Meituan et JD’s 7Fresh, ont suivi cet exemple en empruntant de la main-d’œuvre à certains restaurants fermés.

L’industrie des cosmétiques

La société chinoise de cosmétiques Lin Qingxuan a été contrainte de fermer 40 % de ses magasins pendant l’épidémie. Par conséquent, leurs conseillers en beauté sont devenus des influenceurs en ligne, ce qui a permis une croissance de 200 % sur la vente en ligne par rapport à l’année précédente.

Le luxe

Les Petits Joueurs, un producteur italien de sacs et chaussures de luxe, lance un showroom virtuel complet avec des options de réalité augmentée (RA) pour essayer chaque produit. Ces derniers jours, ils ont observé en ligne un plus grand nombre de produits vendus grâce à cette innovation.

Source utilisée : MarTechAdvisor.com

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Retour en haut
0
Vous avez apprécié cet article ? Laissez un commentaire.x
()
x