Coronavirus : De nombreux acteurs de la technologie s’associent pour lutter contre la désinformation

Coronavirus : De nombreux acteurs de la technologie s’associent pour lutter contre la désinformation
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Une prise de parole commune des géants de la technologie, hier soir, ont incité les entreprises du milieu à se rallier à leur cause dans la lutte contre la fraude et la désinformation.

Cette problématique est présente sur le web depuis de nombreuses années et s’intensifie lors de certaines actualités. C’est le cas actuellement avec l’épidémie du coronavirus qui contraint des habitants aux quatre coins du monde.

Une volonté commune de contrôle de l’information

Parmi les sociétés à l’initiative de cette action, nous pouvons notamment Google, Microsoft, Facebook, Twitter, Youtube (qui appartient à Google), et LinkedIn (qui appartient à Microsoft). Toutes ces sociétés se sont positionnées sur cette action de transparence et de contrôle de l’information.

Selon un communiqué, Microsoft a mis en ligne un tracker pour le COVID-19 sur son moteur de recherche Bing depuis lundi. Ce site présente une carte, actualisée en direct, qui recense les cas mondiaux et qui se rapproche du tableau de bord des données utilisé par l’Université Johns Hopkins.

Pour sa part, Mark Zuckerber, PDG de Facebook, a déclaré dans un échange avec le New York Times qu’il se penche fortement sur la censure de la désinformation publiée sur sa plateforme sociale. Au cours de l’échange, il a notamment annoncé : « Lorsque vous êtes confrontés à une pandémie, beaucoup de choses que nous voyons viennent de franchir le seuil… Il est donc plus facile d’établir des politiques qui sont un peu plus ‘noires et blanches’ et d’adopter une ligne beaucoup plus dure ».

Une action collective également à l’encontre des contenus faux et malveillants

Twitter aurait également pris des mesures pour supprimer les tweets qui violent sa politique contre l’incitation à l’automutilation ou la diffusion d’informations erronées, afin de sécuriser et améliorer l’expérience de ses internautes.

YouTube, tant qu’à lui, a averti ses créateurs que les suppressions de vidéos pourraient augmenter pendant la pandémie COVID-19, en s’appuyant principalement sur la technologie, et non sur la modération humaine, pour faire un travail massif de suppressions de contenus visant à tromper ou influencer l’opinion publique.

Enfin, la plateforme Reddit compte sur ses utilisateurs pour modérer eux-mêmes ce qu’ils croient être de la désinformation en encourageant les professionnels de la santé à signaler les posts qui ne sont pas basés sur des données vérifiées.

Actuellement, plus de 188 000 cas de coronavirus ont été recensés à travers le monde, avec un nombre de morts qui a dépassé la barre des 7 500 individus et un nombre de guérisons supérieur à 80 000 individus.

Sources utilisées : Bing.com et USATODAY.com

Retour en haut