L’acquisition de Vivint Solar par Sunrun fait d’elle la plus grande entreprise solaire de tous les temps

L'acquisition de Vivint Solar par Sunrun fait d'elle la plus grande entreprise solaire de tous les temps
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Le 6 juillet, la société Sunrun, basée à San Francisco et étant la plus grande entreprise d’énergie solaire résidentielle des États-Unis, a racheté l’un de ses principaux rivaux, Vivint Solar, dans le cadre d’une opération d’achat d’actions d’une valeur de 2,82 milliards d’euros. Il s’agit de la plus grande consolidation de l’histoire de l’industrie solaire, qui menace Tesla, le concurrent numéro deux pour les panneaux de toit.

Dans une déclaration, les entreprises ont souligné que cette décision prise suite à un brainstorming commun était motivée par la possibilité de réduire les coûts (jusqu’à 80 millions d’euros par an) en fusionnant les bureaux, en éliminant les inefficacités de la chaîne d’approvisionnement et en limitant la R&D redondante. Mais il peut aussi s’agir d’un effort pour anticiper un changement subtil mais important sur le marché solaire résidentiel : aujourd’hui, la plupart des clients achètent leurs propres panneaux, plutôt que de les louer.

Une évolution clairement positive de l’offre du marché

Au début, les panneaux solaires sur les toits étaient trop chers pour que de nombreux propriétaires les achètent directement. En 2010, une installation solaire domestique typique pourrait coûter plus de 44 000 d’euros, ce qui est difficilement justifiable pour quiconque, à l’exception des écologistes purs et durs. Pour rendre l’achat plus acceptable, des entreprises comme Sunrun et Vivint ont donc commencé à proposer différents types de baux.

Les propriétaires pouvaient payer un taux mensuel pour louer les panneaux. Ou bien ils pouvaient laisser l’entreprise devenir propriétaire des panneaux et acheter l’électricité qu’elle produisait. Dans les deux cas, les baux offraient un coût initial moins élevé aux propriétaires et un flux de trésorerie régulier aux entreprises (Tesla s’est également concentré sur le crédit-bail, un modèle qu’elle a adopté lors de l’acquisition de Solar City en 2016).

Mais ces dernières années, le coût de l’énergie solaire a chuté. Le même système domestique pourrait maintenant coûter moins de 16 000 euros, et plusieurs milliers d’autres pourraient être réduits grâce aux crédits d’impôt (qui, dans un bail, reviennent à l’entreprise et non au propriétaire). De nos jours, la plupart des propriétaires pensent qu’il est plus judicieux d’acheter.

Le chiffre d’affaires du marché clairement en croissance

Au premier trimestre de cette année, les ventes directes représentaient 76 % du marché solaire résidentiel américain, a déclaré Tara Narayanan, analyste solaire chez BloombergNEF, contre 39 % au premier trimestre 2016. En d’autres termes, même si le marché global de l’énergie solaire est en plein essor (malgré le coup porté par la pandémie), Sunrun et Vivint étaient en concurrence pour une part de plus en plus réduite du gâteau, a-t-elle déclaré.

Cette transition pourrait s’accélérer au cours des prochaines années, alors que le crédit d’impôt fédéral pour l’énergie solaire sera progressivement ramené à zéro, comme il devrait l’être d’ici 2022. Les entreprises ont répercuté le crédit d’impôt sur leurs clients sous la forme de taux de location plus bas ; sans cela, les locations seront encore moins compétitives par rapport à la propriété.

Pour Sunrun, a déclaré M. Narayanan, cette acquisition est également un moyen de concurrencer Tesla avec un plan de prospection sur un autre segment émergent du marché solaire : le stockage distribué des batteries. L’idée est de faire du cross-selling et ainsi de louer de grandes batteries domestiques aux clients du solaire, en convaincant ces prospects potentiels de leur capacité excédentaire leur permettant de détenir et de distribuer l’énergie au réseau plus large.

Source : Quartz.

Retour en haut