Boeing envisage une réduction de 10 % de ses effectifs

Boeing envisage une réduction de 10 % de ses effectifs
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Le constructeur aéronautique et aérospatial américain Boeing envisagerait de réduire d’environ 10 % son personnel.

La division Boeing Commercial Airplanes serait particulièrement touchée par cette réduction d’effectifs qui pourrait entraîner la perte de 16 000 emplois, le constructeur cherchant à maîtriser ses coûts dans le contexte de crise sanitaire que nous subissons actuellement.

10 % des effectifs pourraient être licenciés

Le fabricant américain envisagerait une réduction d’environ 10% de son effectif suite au COVID-19, selon des rapports publiés aujourd’hui dans le Wall Street Journal.

La demande de nouveaux avions s’est effondrée et de nombreuses commandes d’ores et déjà confirmées ont été annulées ou reportées. Leur revenus sont donc en baisse, malgré la mise en place d’un management intelligent.

Auparavant, Boeing a fermé ses usines de la région de Puget Sound dans l’état de Washington après la mort présumée d’un travailleur infecté par le COVID-19. Cette fermeture a ensuite été étendue à d’autres usines Boeing, dont une où le 787 est assemblé, en Caroline du Sud.

Suite à cette annonce, de nombreux employés de Boeing pourraient craindre pour leur emploi, l’entreprise comptant plus de 161 000 collaborateurs sur l’ensemble de ses sites.

Un emploi sur quatre chez BCA pourrait disparaître

Reuters suggère que la majorité des pertes d’emplois se concentreront sur la branche commerciale de Boeing, la plus touchée par la crise sanitaire actuelle. Wikipedia recense un peu moins de 64 000 employés travaillant dans ce secteur, ce qui signifie qu’un emploi sur quatre chez Boeing Commercial Airplanes (BCA) pourrait être supprimé.

Cependant, la compagnie n’a pas confirmé que leur plan d’action était bien celui-ci, et a déclaré au Wall Street Journal que ce n’était qu’une option parmi d’autres qui était à l’étude. Si des emplois devaient être supprimés, Boeing envisagerait des rachats et des retraites anticipées ainsi que des licenciements involontaires pour réduire ses effectifs en leur garantissant un minimum contributif.

Des problèmes importants chez le constructeur d’avions américain

Bien que Boeing ait prétendu être en position de force au début de l’année avec une argumentation commerciale viable, sa trésorerie a été réduite suite aux accidents mortels liés à son avion à fuselage étroit le plus populaire.

Le 737 MAX se vendait auparavant à plus de 700 unités par an, en 2019, ce chiffre a été revu à la baisse pour atteindre 607 unités. En 2020, le constructeur a déjà retiré 21 appareils de ce type de son carnet de commandes et doit revoir entièrement son plan de prospection commerciale.

Malgré tous ses efforts, le 737 MAX n’a toujours pas effectué ses vols d’essai pour l’organisme de régulation américain. Avec toute l’incertitude qui règne actuellement dans l’aviation et au delà, la nouvelle date butoir de mai pourrait bien être repoussée à nouveau, Boeing travaillant actuellement à la mise au point d’un nouveau correctif informatique, son objectif de remise en service au milieu de l’année semble de plus en plus irréaliste.

Avec son avion le plus populaire qui ne peut être vendu et un nombre croissant de commandes annulées et reportées, il n’est pas surprenant que le constructeur cherche à réduire ses coûts.

Source utilisée : SimpleFlying.com

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Retour en haut
0
Vous avez apprécié cet article ? Laissez un commentaire.x
()
x