Amazon prévoit d’ouvrir de nouveaux supermarchés sans caissier

Amazon prévoit d'ouvrir de nouveaux supermarchés sans caissier
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Le géant du commerce électronique Amazon.com prévoit d’ouvrir des épiceries sans caissier, tout en testant à plus grande échelle, sa technologie qui a pour but de réduire le nombre de travailleurs humains.

Amazon exploite déjà cette technologie très onéreuse, qui utilise un réseau de logiciels et de caméras pour surveiller et facturer les clients, dans 21 magasins Amazon Go à travers les États-Unis. Les acheteurs qui sont entrés dans le magasin avec leur application Amazon n’ont qu’à choisir ce qu’ils veulent acheter sur les étagères et partir sans faire la queue pour passer à la caisse, ce qui rend les caissiers superflus.

Un porte-parole d’Amazon a refusé de commenter l’ouverture de supermarchés sans caissier et de magasins pop-up. La société pourrait également proposer cette technologie sous licence à d’autres détaillants dès le premier trimestre de l’année prochaine.

Un nouveau marché qui intéresse Amazon

Dans le cadre de sa stratégie de diversification, Amazon possède déjà la chaîne Whole Foods Market, achetée en 2017 pour 13,7 milliards de dollars. Elle prévoit également de lancer sa propre chaîne d’épiceries dans le quartier Woodland Hills de Los Angeles en 2020. Le géant n’utilisera pas la technologie sans caissier pour ce projet spécifique.

Un supermarché Go est à l’essai dans le quartier Capitol Hill de Seattle. A noter que le premier dépanneur Go a ouvert ses portes au siège social d’Amazon à Seattle en 2017.

Bien que les magasins Amazon puissent être plus efficaces que les magasins traditionnels, les défenseurs de l’industrie alimentaire et les travailleurs du commerce de détail affirment que l’expansion de l’entreprise dans le secteur de l’alimentation menace les moyens de subsistance des travailleurs.

Un potentiel danger pour certains emplois

Selon eux, une telle expansion vers ces secteurs d’activité représente un danger clair et présent pour les travailleurs et la classe moyenne américaine. C’est ce qu’a déclaré Marc Perrone, président de l’Union internationale des travailleurs et travailleuses de l’alimentation et du commerce.

Toujours selon eux, le géant du web n’a qu’un seul objectif : éliminer autant d’emplois que possible pour faire des économies et enrichir le multimilliardaire Jeff Bezos. Ce dernier est notamment accusé d’accélérer le développement du modèle d’affaires sans caissier dans le commerce de détail alimentaire pour éliminer une partie de sa masse salariale et par conséquent des millions d’emplois d’américains qui se retrouveraient ainsi à la recherche d’un nouvel emploi.

Image à la une par Dgit

Retour en haut