Alan devient la 12ème licorne française en levant 185 millions d’euros

Alan devient la 12ème licorne française en levant 185 millions d’euros
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

La startup française Alan a levé un total de financement de 185 millions d’euros lors d’une levée de fonds, portant sa valorisation à 1,4 milliard d’euros. En 2016, la startup la startup obtenait l’approbation des régulateurs pour devenir une compagnie d’assurance santé officielle. Depuis lors, c’est une histoire de croissance pas si lente et régulière que cela, puisque l’entreprise couvre maintenant 160 000 personnes. Au total, Alan génère plus de 100 millions d’euros de revenus annuels. Bien que la plupart de ces revenus soient consacrés aux sinistres, il s’agit d’une trajectoire assez impressionnante.

Une levée de fonds bien maitrisée

Comme les autres compagnies d’assurance, Alan a des exigences en matière de capital pour se conformer à la réglementation sur l’assurance maladie. La société doit lever plus de fonds si elle veut assurer plus de personnes. Mais cette capitalisation n’est qu’un levier parmi d’autres pour son développement, car la startup avait encore suffisamment de liquidités sur son compte bancaire pour les 12 à 18 prochains mois.

« Le contexte est que nous avons réussi à finalement terminer l’année 2020 très fort. Je dis finalement parce que ça a été stressant jusqu’à la dernière minute », a confié le cofondateur et PDG Jean-Charles Samuelian-Werve. Alan a réussi à atteindre ses objectifs et l’expansion internationale a enfin commencé à décoller. De nombreuses startups essaient de lever des fonds lorsqu’elles sont en position de force. Il ne faut pas attendre d’être dos au mur et c’est exactement ce qui se passe ici.

« Nous avons pensé que c’était le bon moment et nous avions plusieurs conditions de financement bien définies. Même si la valorisation est très bonne, nous avons d’abord cherché un partenaire qui a une vision à long terme », a déclaré M. Samuelian-Werve. Grâce au tour de table d’aujourd’hui, l’entreprise peut multiplier ses efforts sur son produit principal, l’assurance maladie, et sur tout ce qui fait d’Alan une « superapp », c’est à dire une application unique qui vous permet d’accéder à plusieurs services.

Pour rappel en France, les salariés sont couverts à la fois par l’assurance maladie et par des compagnies d’assurance privées. Alan vend ses produits à d’autres entreprises afin que leurs employés soient automatiquement couverts par les contrats Alan. Il s’agit d’une sorte de jeu B2B2C. 9 400 entreprises ont opté pour Alan en France, en Belgique et en Espagne. Parmi ses clients figurent WeWork, Deliveroo, JustEat, Vitaliance et Big Mamma. D’ici 2023, Alan veut atteindre 1 million de membres.

Une ambition de développement affichée

Pour gagner plus de clients, la startup mise sur trois piliers : l’innovation produit, la satisfaction des clients grâce à des services supplémentaires, et l’expansion vers de nouveaux marchés.

En ce qui concerne l’innovation produit, Alan a conçu un constructeur d’assurance modulaire. Les petites entreprises peuvent souscrire à l’offre en quelques clics, tandis que les grandes entreprises peuvent modifier chaque paramètre afin de créer le package d’assurance qui leur convient.

Ensuite, l’entreprise s’efforce de faciliter la gestion de votre assurance maladie. Vous pourrez bientôt gérer automatiquement les arrêts maladie, modifier le statut d’affiliation des employés, etc. Quant aux employés, l’entreprise a toujours prôné une offre transparente. Par exemple, vous devez savoir combien vous allez payer de votre poche lorsque vous consultez un médecin. Pour cela vous pouvez voir une carte des médecins autour de vous et combien ils facturent en moyenne. De cette façon, il n’y a pas de surprise.

Alan s’efforce également de vous rembourser le plus rapidement possible. S’il s’agit d’une demande simple, la startup tente d’analyser et de classer votre demande aussi rapidement que possible, puis d’effectuer un virement instantané. 75% des demandes sont remboursées et disponibles sur votre compte bancaire en moins d’une heure.

Ces caractéristiques essentielles du produit contribuent certainement à la satisfaction du client. Mais Alan va au-delà des produits d’assurance en proposant plusieurs services supplémentaires qui devraient accroître la fidélisation. Par exemple, vous pouvez chatter avec un médecin, obtenir des conseils médicaux pour la santé de votre bébé, vous abonner gratuitement à une application de méditation, prendre un rendez-vous de télésanté avec un partenaire, parler avec quelqu’un de votre santé mentale, etc. Ces services contribuent à faire d’Alan une superapp pour votre santé.

À terme, la startup prévoit de lancer un service de conseil en soins personnels pour vous aider à contacter le bon professionnel de santé en fonction de votre problème. En Espagne, l’application peut déjà prendre des rendez-vous pour vous.

Enfin, Alan espère enrichir son portefeuille clients grâce à des objectifs d’expansion agressifs. La société souhaite embaucher 400 personnes au cours des trois prochaines années et s’étendre à d’autres secteurs avec des produits d’assurance sur mesure, comme le commerce de détail, le commerce de gros et l’industrie.

Source : Techcrunch.com

Retour en haut