70% des start-up indiennes seront à court d’argent dans moins de 3 mois

70% des start-up indiennes seront à court d'argent dans moins de 3 mois
Vous êtes chef d’entreprise ou travailleur indépendant ?
Créer un compte gratuitement

Rejoignez notre plateforme de mise en relation entre téléprospecteurs à domicile et entreprises !

Plus des deux tiers des start-up Indiennes doivent obtenir des capitaux supplémentaires dans les semaines à venir pour faire face à la pandémie actuelle.

70 % des entreprises en Inde, où se trouve l’un des plus grands écosystèmes de start-up au monde, ont moins de trois mois de liquidités en banque, et 22 % en ont suffisamment pour arriver à peine à la fin de l’année, selon une enquête menée par l’organisme industriel Nasscom.

Un constat inquiétant

Seulement 8 % des start-up qui ont participé au sondage de Nasscom ont déclaré avoir assez d’argent pour survivre plus de neuf mois. 90 % des start-up ont déclaré qu’elles étaient confrontées à une baisse de leurs revenus, tandis que 30 à 40 % ont déclaré qu’elles arrêtaient temporairement leurs activités ou étaient en train de fermer.

Alors que les start-up sont confrontées à une situation sans précédent, nombre d’entre elles envisagent de prendre des mesures draconiennes pour se maintenir à flot. Environ 54 % des 250 personnes interrogées ont déclaré qu’elles cherchaient à s’orienter vers de nouvelles opportunités commerciales et un nouveau ciblage marketing, et 40 % ont déclaré vouloir se diversifier dans des secteurs porteurs tels que les soins de santé.

Le manque de liquidités survient alors que les investisseurs du deuxième plus grand marché d’internet au monde deviennent prudents lorsqu’il s’agit de signer de nouveaux chèques à de jeunes entreprises.

Dans une lettre ouverte le mois dernier, plusieurs fonds de capital-risque de premier plan ont averti les jeunes entreprises qu’il pourrait être particulièrement difficile de lever de nouveaux capitaux dans les prochains mois.

Pour certaines d’entre elles, d’autres facteurs entrent également en jeu. Plus de 69 % des start-up de commerce interentreprises, en particulier celles qui opèrent dans les catégories du commerce de détail et des technologies de pointe, déclarent dans le rapport qu’elles sont confrontées à des retards de paiement de la part de leurs clients.

Plus de la moitié de ces jeunes entreprises doivent donc réduire leurs salaires et leurs dépenses en marketing, et un quart d’entre elles doivent se tourner vers un fournisseur moins cher pour faire des économies et ainsi garder une attractivité commerciale suffisante pour démarcher de nouveaux clients.

Les start-up opérant dans les secteurs du transport et du voyage sont également très touchées, 78 % des personnes interrogées déclarant qu’elles repensent leur modèle d’entreprise et adaptent leurs produits en fonction du scénario actuel.

Une situation qui peut se débloquer en fonction de la stratégie du gouvernement

Dans un appel aux journalistes mardi, les dirigeants d’Oyo Rooms ont dévoilé les nouvelles mesures prises par la chaîne dans ses hôtels pour assurer la sécurité des opérateurs et des clients. Ils ont également déclaré qu’ils espéraient que New Delhi et les gouvernements des États autoriseraient à nouveau un plus grand nombre de personnes à voyager et à séjourner dans les hôtels.

Plus des deux tiers des start-up ont également déclaré qu’elles souhaitent que les politiques assouplissent les réglementations et stimulent les achats gouvernementaux. Beaucoup ont également demandé un allègement des taxes pendant quelques années.

Au début de ce mois de mai, l’Inde a annoncé un plan de relance de 266 milliards de dollars pour aider à relancer l’économie actuellement au point mort.

Samedi, le ministre indien des finances, Nirmala Sitharaman, a déclaré que les start-up pourront elles aussi bénéficier d’une partie de ces mesures, même si les détails restent vagues sur la manière dont elles devront s’y prendre.

Depuis 2017, l’écosystème des start-up indiennes n’a cessé de croître. L’année dernière, les start-up du pays ont collecté un montant record de 14,5 milliards de dollars.

Source utilisée : Techcrunch.com

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Retour en haut
0
Vous avez apprécié cet article ? Laissez un commentaire.x
()
x